0article
0 article Voir le panier

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

L’élevage des oies et canards

Description rapide

Auteur : Docteur Alain Fournier • Pour tout connaître de l'élevage des oies et canards • 100 pages

Disponibilité : En stock

16 €

Questions:

Il n'y a pas encore de questions sur le produit.

Poser une question et donner une réponse. Aider votre client.

Posez votre question

* Champs obligatoires

Description

Détails

L'oie cendrée occiendentale est l'ancêtre de toutes nos oies domestiques. C'est un oiseau migrateur dont le vol en formation en V est bien connu des amateurs. L'oie de Guinée fait exeption car elle descend de l'oie cygnoïde, oiseau qui réside en Asie centrale et en Chine. Quant à tous nos canards domestiques, ils ont pour ancêtre le colvert, execpté le canard de Barbarie, qui descend du canard musqué d'Amérique, oiseau d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale.

La domestication des oies et des canards remonte à l'Antiquité. Les chinois, les Sumériens et les Egyptiens avaient déjà domestiqué l'oie. On en a également des témoignages plus tard, chez les Grecs et les Romains. Tout le monde connaît l'épisode des oies du Capitole, qui sauvèrent Rome par leurs cris lors d'une attaque des Gaulois, au IVe siècle av. J.-C. Par la suite, et dès le Moyen Âge, les oies furent élevées surtout pour leur chair. En revanche, on a peu de témoignages sur la domestication du canard, mais certainement remonte-t-elle également loin dans le temps. Les premières mentions en sont faites à l'époque romaine. Certaines races ont été élevées pour l'ornement, d'autres pour leur chair, comme le canard de Barbarie, introduit en Europe au XVIe siècle.

L'oie et le canard sont des oiseaux très rustiques. Ils s'élèvent tout seuls, ont une croissance rapide et, une fois adultes, ils sont un peu fragiles et résistent bien aux maladies. L'un comme l'autre demandent peu d'installation et entraînent peu de frais, sutout en ce qui concerne leur alimentation, qu'ils trouvent en grande partie eux mêmes sur leur parcours.

La chair de l'oie est excellente, sans parler de son foie gras, dont la réputation n'est plus à faire. La qualité de son duvet n'est plus à démontrer non plus. Le canard est très rentable, grâce à sa croissance rapide et à l'abondance de sa ponte. La qualité de sa chair ravit de nombreux gastronomes, ainsi que son foie gras, qui fait une large concurrence à celui de l'oie. Certains sont également réputés pour la qualité de leur duvet.

Sommaire :
> Présentation (anatomie, physionomie)
> Races d'oies (races françaises, races étrangères)
> Races de canards (races sauvages, races françaises, races étrangères)
> Elevage (habitat, alimentation)
> Reproduction
> Santé (hygiène et maladies)

Auteur : Docteur Alain Fournier
Editeur : Losange, Editions Artémis
Nombre de pages : 100 pages
Format : 17,3 cm x 23 cm
ISBN : 2-84416-348-3

Informations supplémentaires

Informations complémentaires

Référence L177
Durée de livraison 5 à 10 jours
Livraison gratuite Non

Commentaires

  1. Soyez le premier à commenter ce produit

Rédigez votre propre commentaire